•  Stéphane Mahé, paysagiste et vendeur de spa, à Plérin 0

Stéphane Mahé, paysagiste et vendeur de spa, à Plérin

« Pour se faire connaître, signer des contrats... »

Cela fait cinq ans que je suis partenaire d'En Avant. Je dispose de deux places en loge, que je paye 4 800 € à l'année, en plus d'un affichage qui défile sur les panneaux à LED. Forcément, des clients doivent m'appeler grâce à cette publicité, mais je ne sais pas si ça couvre mon investissement. En réalité, l'objectif est ailleurs.« Ça fait partie du travail ».

Être présent dans cet espace dédié aux partenaires, c'est un moyen de se retrouver entre chefs d'entreprise. Le but est de rencontrer des gens, de se faire connaître, de faciliter la signature de contrats...
Dans la semaine, nous sommes tous en costard-cravate. Là, on boit un pot en jeans et chemise, dans une ambiance décontractée, sans stress. Bon, c'est sûr, ça demande du temps. Et après une semaine de travail, au lieu de rester en famille le samedi soir, on doit voir des clients et parler encore business. Mais ça fait partie du travail en quelque sorte.

imageouest-france.fr/bretagne/g...